Depuis quelques mois, je compose des looks en partenariat avec la marque pour enfants Tape à l’œil. On est un groupe de blogueuses à participer et l’expérience est très chouette. D’autant qu’à l’occasion de ces articles, j’ai pu découvrir une marque française confortable et abordable pour ma petite fille. J’y retourne régulièrement quand elle a besoin de quelque chose ou qu’elle change de taille. Les collections sont composées de bons basiques et de vêtements plus tendance d’une saison à l’autre. Cette fois-ci, le thème « denim » m’a replongée dans mes années d’écolière. A l’époque, je me souviens de l’expression « blue jeans » qui paraissait tellement cool (même avec l’accent français)

En choisissant une salopette pour Anna, je me suis souvenue de la mienne, ma première salopette! Je devais avoir 6 ans, car j’ai dans mes archives une photo d’identité où je la porte. Vous vous souvenez des photos d’identité des années 80, devant le joli rideau orange plissé? Voilà, une photo comme ça, avec le cadre blanc arrondi. Moi je posais tout sourire (moins une dent) avec un beau palmier au dessus de la tête, attaché par un chouchou, et accompagné d’une jolie frange effilée façon Punky Brewster. J’avais une doudoune bicolore, bleue et verte et ma salopette adorée. Elle était en jean brut et bien ample comme c’était la mode à l’époque.

Celle d’Anna est plus claire et plus étroite, mais bien stretch pour faciliter les mouvements. Elle trouve les sangles rigolotes, et pour l’instant, elle privilégie le porté « grunge », une sangle détachée nonchalamment (sa façon d’avoir l’air cool, déjà?)

Le pull qui compose le look m’a aussi rappelé mon enfance. En particulier, l’inscription en laine bouclée et les côtes anglaises bien typiques de l’époque! J’avais un pull écru dans ce tricot, avec un col cheminée, que j’adorais!

Pour compléter ce petit look, on a choisi une veste en jean couleur brut, légère et bien coupée, avec des poches bien larges pour y glisser les playmobils et les petits n’importe quoi qu’elle emporte toujours avec elle. Sur la mienne, il y avait des pin’s Mickey et Donald, Anna me demandera sûrement un pin’s My Little Pony. Et puis on a pris ce foulard que j’ai bien tenté de lui piquer, mais rien à faire. J’adore son imprimé et sa couleur terracotta, ma petite obsession du moment.

En me remémorant les jeans de mon enfance, je me souviens aussi avoir tanné ma mère pour avoir un jean moucheté avec un gros Bugs Bunny sur la cuisse, mais elle a toujours refusé. Avec le recul, je la comprends!

Maintenant, à presque 40 ans, les salopettes, ça ne me va plus du tout, et je n’aime plus les jeans mouchetés, mais les beaux jeans, bien coupés, j’adore toujours ça, surtout avec des petits escarpins ou des derbies. Alors j’ai hâte que les beaux jours arrivent pour qu’on aille frimer avec nos « blue jeans » dans les rues de Bruxelles!

Article réalisé en collaboration avec Tape à l’œil – Produits offerts

Laisser un commentaire