Bruxelloise depuis 10 ans maintenant, je suis originaire du nord de la France, d’Arras plus précisément. Chef-lieu du département du Pas-de-Calais, cette petite ville était convenait très bien à la petite fille que j’étais. On habitait en plein centre ville, et l’école, le parc, les commerces ou le marché étaient accessibles à pieds. Est-ce pour cela que je suis aujourd’hui une fille de la ville convaincue et que j’ai toujours vécu en ville depuis? Probablement. Même si je fantasme parfois sur une vie à la campagne, les grands espaces et l’air de la nature, je vous avoue que j’aurais du mal à ma passer de la proximité, des gens, des activités, de la vie en ville.

On a quitté Arras quand j’avais 14 ans, et je n’y étais pas retournée souvent depuis. Bruxelles n’est pourtant pas loin, mais j’étais plutôt attirée par la découverte des villes flamandes ou hollandaises jusqu’à présent. Il y a quelques semaines, nous avons rendu visite à mes parents, de passage (ils habitent dans le sud depuis bien longtemps).

Retrouvailles

Pour la première fois, j’ai pu faire découvrir la ville de mon enfance à mon amoureux et à ma fille. La petite maison où j’ai grandi, ses recoins et ses anecdotes de petite fille. Notre rue, qui me semblait si longue, alors qu’en réalité, elle est toute petite. La Grand-Place d’Arras, toujours élégante, qui n’a pas changé, avec le grand Beffroi et les belles maisons à l’architecture typique, si bien préservées. On est bien sûr passés dire bonjour aux Géants, en train de se reposer à l’ombre dans l’entrée de l’Hôtel de ville, en attendant leur prochaine sortie.

En parcourant les rues avec ma famille, en regardant les gens discuter en terrasse, je réalisais combien cette ville est agréable et facile. Peut-être un peu trop tranquille pour moi désormais, mais je peux tout à fait concevoir qu’elle plaise aux familles. Revoir Arras m’a aussi donné envie d’explorer la région, qui a bien évolué ces dernières décennies et que j’aimerais redécouvrir avec mes yeux d’adulte.

Bien sûr c’était Pâques, mes parents en avaient profité pour cacher quelques œufs en chocolat dans le jardin. Ce fût l’occasion de faire découvrir la maison à Anna dans ses moindres recoins, et de me replonger dans mes souvenirs. Le beau temps et le ciel bleu ont rendu cette journée encore plus douce, et moi je suis repartie bercée par mes souvenirs d’enfance!

Pour l’occasion, notre petite portait une jolie tenue de printemps offerte par Tape-à-l’oeil, un pantalon fluide, une jolie blouse aux détails de dentelle et un chapeau de paille qu’elle adore.

Laisser un commentaire