#boostyourpositivity – Un corps de maman

Le troisième thème de la campagne #boostyourpositivity est le corps. Vaste sujet et plutôt inédit pour moi qui n’aborde jamais la question sur le blog.
La semaine dernière Alidz nous parlait de mindfulness et proposait des exercices faciles à pratiquer à la maison pour se détendre et évacuer le stress. Quant à Caroline, elle nous parlait du sport parfait quand on est enceinte, la natation!

Pour ce thème, j’avais envie de vous parler de mon corps de maman. Ma fille a un an et demi, et beaucoup de choses ont changé depuis ma grossesse. J’ai l’impression que j’ai mis du temps à apprivoiser ce nouveau corps. Je lui en ai demandé plus aussi, au quotidien, et on a dû ensemble s’adapter à un nouveau rythme de vie un peu chamboulé par l’arrivée d’un bébé.

Mon corps et la balance
La première chose à laquelle on pense quand on parle du corps d’une jeune maman, c’est le poids, non? Moi en tout cas, ça a été un peu mon obsession pendant de longs mois. C’est mon médecin qui m’a mis cette idée dans la tête, j’ai l’impression que beaucoup de médecins traumatisent les pauvres femmes enceintes en leur parlant constamment de leur poids. Moi qui ne me pesais jamais, j’avais même acheté une balance, tellement je ressentais cette pression, il ne fallait pas que je prenne trop de poids! Finalement, j’ai pris plus que les 9 à 12 kilos préconisés, mais je trouve que je m’en suis bien sortie.
Pendant ma grossesse, j’ai été indulgente avec moi-même. Après la naissance d’Anna, beaucoup moins. J’ai continué à me peser, presque tous les jours, impatiente de perdre mes kilos de grossesse. J’ai fait un régime, j’ai repris le sport, j’ai fait attention, et après bien des efforts (trop, selon moi) il ne me restait plus que 2 kilos à perdre.
Et puis un beau jour, je me suis sentie mieux, c’était il y a deux mois environ. J’en ai eu assez de penser à ça, j’avais besoin de laisser mon corps en paix, de le libérer de toutes ces contraintes que je m’imposais. Depuis, je me sens plus légère, dans tous les sens du terme. J’ai peut être perdu mes deux derniers kilos, mais je n’en sais rien, car depuis, je ne suis plus remontée sur la balance. Dans ma tête en tout cas, ils sont partis.

Besoin de bouger
Côté sport, je préfère dire que je fais de l’exercice. En effet, je n’ai jamais été très sportive. Je pratique la zumba, plus pour me défouler, m’amuser et retrouver mes copines.
Mais mon exercice, c’est la marche. Tous les jours, je vais déposer Anna à la crèche, puis je pars au travail, et au retour, je fais le chemin inverse, le tout en marchant. J’adore ça, marcher, je pense à ma journée, je discute avec Anna, je planifie ou je ne pense à rien. Au total, c’est une heure de marche juste pour ces trajets du quotidien. Les weekends, on va aussi se balader, autant que possible. J’adore aller au parc avec ma famille, j’en avais déjà parlé ici, c’est une bouffée d’oxygène qui me redonne l’énergie dont j’ai besoin! Avant, je marchais aussi beaucoup, mais sans y penser. Désormais, j’en ai besoin et je le sens.

Maman stylée, maman coquette
C’est difficile de s’habiller quand on est enceinte (Caroline vous donne d’ailleurs de précieux conseils ici) mais j’ai trouvé qu’il était encore plus difficile de s’habiller une fois qu’on n’est plus enceinte. On lorgne sur nos vêtements d’avant qui sont encore trop justes, on ne peut plus voir nos vêtements de grossesse en peinture, et on se trouve dans un entre-deux qui (on l’espère) ne durera pas assez longtemps pour faire l’investissement d’une nouvelle garde robe une taille au dessus. Alors on fait quoi? On patiente…
Au final, cette période de latence m’a donné l’occasion de modifier mon style selon mon nouveau mode de vie, toujours pressée, toujours en mouvement, toujours en train de porter un bébé ou pousser une poussette.
Désormais, j’ai des basiques dont je ne pourrais plus me passer. Les robes d’abord, fluides et au genou, féminines et pratiques.  Les jeans taille haute ensuite, indispensables à la maman qui se baisse 50 fois par jour pour ramasser un doudou, faire un câlin ou jouer aux legos. Enfin, les talons hauts, mais pas trop, plutôt larges, pratiques pour courir après un bambin ou porter la poussette dans les escaliers quand l’ascenseur est en panne.
Plus généralement, je privilégie désormais les vêtements qui ne se repassent pas et fini bien sûr les mentions « lavage à sec » ou même « ne pas laver » sur les étiquettes.
Mon crédo: joli, mais pratique aussi!

Comme je le disais sur Instagram la semaine dernière, mon corps est devenu mon héros depuis ma grossesse. Je suis super admirative de ce qu’il a enduré pour donner naissance à notre fille, et de ce qu’il accomplit au quotidien, de sa force insoupçonnée. Alors je lui dit: Respect!

 ***
Vous aussi, vous êtes fière de votre corps? Comment avez vous vécu l’après-grossesse? Quelles sont vos astuces pour rester en forme? Parlez-en sur votre blog en utilisant le hashtag #boostyourpositivity et les articles seront regroupés sur le site de la campagne.
Cette semaine, vous pouvez également gagner une séance de Yoga sur le site! 
Kelly partage aussi ce matin ses astuces pour rester en forme pendant la grossesse
On se retrouve aussi sur Instagram cette semaine avec deux challenges #moveyourbody et #aplacetobreathe. Hâte de voir vos photos ! 🙂 

A bientôt et prenez soin de vous!  

ps: les photos ont été prises lors de mes balades dominicales au parc. Un moment précieux!

Billet sponsorisé par Danone

Vous aimerez aussi

Un commentaire

Laisser un commentaire